web counter

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dehors, tu vas avoir si froid

"La nuit dernière, j'ai rêvé que je retournais dans le libérinthe.

Un dédale sans fin de portes de sortie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Prisonnier de non-choix, submergé de possibles, j'errai la nuit durant, me saoulant d'infinis)"

 

 

Les commentaires sont fermés.